Campagne de sécurité routière Cohabitons

  

Depuis 2015, la campagne de sécurité routière « Cohabitons » rappelle régulièrement les bonnes pratiques en matière de sécurité et de circulation routière. Celle-ci s’adresse en priorité aux cyclistes, mais aussi aux autres usagers de la route, appelés à tous cohabiter harmonieusement.

Pendant toute l’année académique, diverses actions ont lieu: signalétique ciblée, distribution de matériel de sécurité, campagnes d’affichage, cours de conduite pour cyclistes et d’autres actions afin de sensibiliser au respect mutuel et à la cohabitation.

La campagne « Cohabitons » est le fruit d’un financement partagé entre la FEE et Campus Durable EPFL.

 

Le bon équipement cycliste

Pour rappel, afin de pouvoir rouler sur la route, les vélos doivent légalement avoir:

  1. dans l’obscurité, une lumière blanche continue à l’avant et rouge à l’arrière
  2. un réflecteur blanc à l’avant et rouge à l’arrière
  3. des réflecteurs orange sur chaque pédale
  4. des pneus gonflés
  5. des freins efficaces

Une sonnette (6) et des réflecteurs sur les roues (7), un casque, un gilet réfléchissant ou un brassard font aussi partie de l’équipement de base de tout bon cycliste.

 

Un vélo bien équipé

Campus en zone 30 km/h

Sur le campus, la vitesse du trafic est limitée à 30 km/h afin de favoriser le contact visuel et la cohabitation de tous les usagers de la route. Sauf rare exception, les passages piétons y sont proscrits.

Les règles à respecter

La priorité de droite s’applique, sauf indication contraire.

  • Les cyclistes peuvent circuler dans les deux sens lorsque cela est indiqué.
  • Les trottinettes, skateboards et autres moyens de locomotion peuvent circuler à droite de la chaussée et doivent respecter les règles de circulation au même titre que les cyclistes.
  • Les piétons peuvent quant à eux traverser partout avec prudence et en manifestant clairement leur intention de traverser: le trafic a toujours la priorité!
  • Les automobilistes doivent quant à eux rester particulièrement attentifs et accepter le partage de la route avec les autres moyens de locomotion et les piétons.

Les bénéfices

L’apaisement de la circulation routière permet notamment:

  • de rendre l’espace public plus convivial, plus sûr, plus lisible et plus accessible;
  • de réduire les cycles d’accélération et de décélération, principaux générateurs de surconsommation de carburant et de pollution atmosphérique et sonore;
  • d’intégrer les véhicules plus lents comme les vélos;
  • de réduire les distances d’arrêt;
  • de faciliter la traversée des piétons;
  • de réduire le nombre d’accidents et leur gravité, en particulier pour les usagers vulnérables (piétons, deux-roues).